French Songs

Voici les quelques-unes de mes chansons. Les paroles sont visibles au bas de la page.

Danse des Poupées

      http://www.shediac.com/ddpv2_02.mp3

Love at First Site – Chanson D’Amour

      http://www.shediac.com/jtmv2_02.mp3

Shédiac, Cap Pelé

      http://www.shediac.com/sh2v2_02.mp3

L’Économie

      http://www.shediac.com/ec2v2_02.mp3

Divorce

      http://www.shediac.com/dv2v2_02.mp3

Ma Tête Tourne

      http://www.shediac.com/mttv2_02.mp3

Harcèle-Moi (Stalker Blues)

      http://www.shediac.com/hm2v2_02.mp3

Hymne des Babins

      http://www.shediac.com/hb2v2_02.mp3
  

Dernière Chanson d’Évangeline

      http://www.shediac.com/evgv2_02.mp3

Tu m’as volé

      http://www.shediac.com/tmvv2_01.mp3

L’Ile

      http://www.shediac.com/lmqv2_01.mp3

Jolie Bébé

      http://www.shediac.com/jbbv2_01.mp3

 Désert de Coquillages

      http://www.shediac.com/merv2_01.mp3

Mal de Mer (2011)

      http://www.shediac.com/maldemer.mp3

Mal de Mer (version 2)

      http://www.shediac.com/maldemer2.mp3

 

La Légende de Dollard Caissie (2011)

      http://www.shediac.com/dollard.mp3

Un Monde à Refaire

      http://www.shediac.com/monde.mp3

 Traduction de Hallelujah de Leonard Cohen

      http://www.shediac.com/jm_041.mp3

 

La danse des poupées 

Quand t’étais tou p’tite
T’étais si jolie
Tu venais souvent me trouver 

Tu m’disais, plus vite papa, j’veux danser
Avec mes poupées.
Moi, sur mon violon
J’te jouais une chanson
Que’j t’avais composé 

Aujourd’hui je te l’dis
Tu étais ma vie
Et j’aimerais te’r  chanter 

*bis)
Danse, danse, danse
Petits Souliers
Danse, danse, danse
La danse des poupées 

Les jours ont passés
Le monde a changé
Tu va bientot t’marier
Je n’suis pas surpris
Tu es si joli
Mais déjà je m’ennui
Et j’aimerais te chanter 

(bis)
Danse, danse, danse
Petits Souliers
Danse, danse, danse
La danse des poupées 


Shediac / Cap Pelé 

Shédiac, Cap Pelé
C’est la mer qui fait l’été
A Pointe-du-Chene su l’bord du quai
Aux Aboiteaux au bord de l’eau 

Quand on é l
On y pense pas
Mais au loin
On s’en souvient
La piscine de la grand ville
Ca goutte pas comme l’eau salée
Les lobster rolls du MacDonald
Ca goutte pas comme le houmard frais 

Botte a voile,
Paloudre de sable
Les filles sont belles
Les gars sont diables
Poutine rapée
Poutine à trou
Hareng boucané
C’est ca chez nous 

Quand on é l
On y pense pas
Mais au loin
On s’en souvient
La piscine de la grand ville
Ca goutte pas comme l’eau salée
Les lobster rolls du MacDonald
Ca goutte pas comme le houmard frais 

Halle ta marde,
Ramasse tes hardes
C’est comme ca qu’on dit ca
A Shédiac,
Au Cap Pelé
Où c’é la mer qui fait l’été. 


Divorce 

J’aurais voulu rester près de mon père
Mais j’ai fini dans les bras de ma mère
C’est difficile quand on est un enfant
De choisir entre ses deux parents 

Comme un oiseau tombé du nid
Se cassant les ailes sur les rochers
Je me suis trouvé fort démuni
Quand est venu le temps de voler 

Aujourd’hui je me sens un peu perdu
Toujours peu de finir dans la rue
Je le sais qu’on ne vie qu’une fois
Mais cette fois ne me souri pas 

Comme un oiseau tombé du nid
Se cassant les ailes sur les rochers
Je me suis trouvé fort démuni
Quand est venu le temps de voler 


Le prochain morceau est certainement mon plus beau poême. Il fut inspiré par le spectacle du Congrès Mondial Acadien à Shédiac. J’avais ma petite fille dans les bras et je lui demandais de me regarder dans les yeux et me dire qui elle voyait.   Mon oncle à ce moment me pointa une étoile qui brillait tout près de la lune.  C’était un moment inoubliable. 

Ce soir là j’ai cru voir Evangeline et Gabriel au dessus la scène. Evangeline dit a Gabriel que finalement le violon s’était remis à jouer. Ca serait sa dernière apparition, sa dernière chanson.  Cette chanson capture le fait qu’à partir de ce moment la fierté acadienne survivrait à jamais. 

Le décès de ma grand-mère m’a mis dans un état différent et c’est en pensant à elle et ma fille que j’ai écris ce morceau. 

Dernière Chanson d’Évangeline 

Sous la lune qui brille pour l’étoèle
Je m’ai vu dans tes yeux ce soir
Je me sens seul près de toi Gabriel
Versant les larmes d’un au revoir 

Capitaine met du vent sur tes voèles
Un grand voyage vient de commencer
Ces enfants qui te chantent sour le ciel
Ils ont tous leur drapeau de levé 

Ta Syrène sera la plus belle
Bleu, blanc, rouge, avec étoile doré
Si t’entend sa douce voix qui t’appele
C’est que le violon s’est remis a jouer 

Cette fois ci la mer sera belle
Elle saura gentillement te bercer
Quand la nuit touchera la nacelle
Tu pourras enfin te reposer 

Sous la lune qui brille pour l’étoèle
Je m’ai vu dans tes yeux ce soir
Je me sens seul près de toi Gabriel
Versant les larmes du dernier au revoir 


La toune à Kevin 

50,000 volts pour déjeuner
La police va te zapper
T’aura pas le temps de prier
Tu va mourrir les cheveux frisser 

Quand la police te saute dessus
Te flanque un coup de pied dans le cul
Toi ta mal au derrière pi la police on lui donne une médaille 

Fais-toi pas prendre les culottes baissés
Tu vas manger une bonne volée
T’aurais pas le temps de te sauver
Tu vas mourrir électrocuté 

Quand la police te saute dessus
Te flanque un coup de pied dans le cul
Toi ta mal au derrière pi la police on lui donne une médaille 

Kevin Geldhart, y était pas armé
Un grand bonne homme, plus de 6 pied
La GRC la confronté
Kevin Geldhart, décédé 

Quand la police te saute dessus
Te flanque un coup de pied dans le cul
Toi ta mal au derrière pi la police on lui donne une médaille 


La Shop à Joe 

De bonne heure toute les matins
Joe se léve la couette en l’air
Descend en bas des escaliers
Les fesses a moité à l’air
Son hair net pis ses vieille bottes
Y met son tablier et part pour travailler 

Caser les queues, Casser les chancres
Les boys..plus vite
Les filles… c’est mieux
Les deux pieds gelés
J’ai envi de pisser
Le boss s’met à crier 

Caser les queues, Casser les chancres
Les boys..plus vite
Les filles… c’est mieux
Les deux pieds gelés
J’ai envi de pisser
Je me remet à travailler 

Je ship le homard aux états
Qui c’qui le mange mois je le sais pas
Icitte ca pu
Nous autres on se tue
Pi le boss lui il “care” pas
De l’argent pour nous payer
Lui y dit qu’y en a pas
Pour faire tes “stamps” tu patiras
C’est ca une shop mon gars 

Caser les queues, Casser les chancres
Les boys..plus vite
Les filles… c’est mieux
Les deux pieds gelés
J’ai envi de pisser
Le boss s’met à crier 

Caser les queues, Casser les chancres
Les boys..plus vite
Les filles… c’est mieux
Les deux pieds gelés
J’ai envi de pisser
Je me remet à travailler 

Caser les queues, Casser les chancres
Les boys..plus vite
Les filles… c’est mieux
Les deux pieds gelés
J’ai envi de pisser
Le boss s’met à crier

Caser les queues, Casser les chancres
Les boys..plus vite
Les filles… c’est mieux
Les deux pieds gelés
J’ai envi de pisser
Je me remet à travailler


Désert de Coquillages

A toutes les fois
Que la mer s’en va
Moi j’me dit qu’a reviendra pas

Dans ce désert de coquillage
Je sens la tristesse de la place
V’ la la mer qui s’en va
Un peu comme toi
Un peu comme moi
Tu es si loin et le rêve revient

Avec tous ces mecs qui te font la cour
J’ose à peine t’offrir mon amour
Peur de perdre de que n’ai pas
Peur d’avoir ce que n’aura pas
Et v’la la mer qui s’en va
Un peu comme toi
Un peu comme moi
Tu es si loin mais ce rève revient.


L’Ile

Moi je ne quittera pas mon Ile
Pour m’en aller vers la ville
Où on ne dort pas tranquille
Avec toutes ces autos qui file

Si tu m’demande de partir
Je préfererai mourir
Plutot que devenir
Un martyre qui peut pas dormir

Les jours auront vite passés
Ca fera bientot des années
Plusieurs auront oubliés
C’qu’ils étaient venus chercher
Toujour , toujour trop pressé
Toutes ces gens bien trop stressés
Quand viendra le jugement dernier
Les derniers seront les premiers.

Moi je ne quittera pas mon Ile
Pour m’en aller vers la ville
Où on ne dort pas tranquille
Avec toutes ces autos qui file

Si tu m’demande de partir
Je préfererai mourir
Plutot que devenir
Un martyre qui peut pas dormir


Le mangeux de beans

C’est sure qu’on l’trouvera pas
A flanner au centre d’achat
Y’aime pas ce genre de vie la
Lui c’est la mer pi le bois

Du bon pain pi des bonnes beans (binnes)
Des cretons, pi des sardines
Un ragout patte de cochon
Ca y trouve ca ben bon

Assis devant son poêle à bois,
Bardassant sur sa chain-saw
Son café pi son tabac,
C’est comme ca qui aime ca.


Love at first site

Assis su l’bord de mon lit
Je pense à toi
Seul dans mon lit
Je rêve à toi

Je t’aime, je t’aimerai,
J’t’aimais avant d’te rencontrer

Je n’ai jamais eu l’courage
De te l’avouer
Jamais eu l’courage
De t’affronter
Mais je t’aime, je t’aimerai
J’t’aimais avant de te recontrer

Bien des hommes tu va rencontrer
Bien des fois tu seras blessé.
Si un jour tu d’vient tanné
D’avoir à pleurer
D’avoir le coeur brisé
Souvient toi:
Je t’aime, je t’aimerai,
J’t’aimais avant d’te rencontrer

Assis sur le bord d’mon lit
J’t’écris cette chanson
Maintenant q’tu sais que’j t’aime
Donne moi dont des raisons
De dire:
Je t’aime, je t’aimerai,
J’t’aimais avant d’te rencontrer
Je voudrais que tu sois “la mienne”.

Ma tête tourne

Tu es l’objet de mes désir
Tu es mon seul petit plaisir
Je ne fais que penser à toi
Et toi tu ne me vois même pas.

Tous les jours
Je suis en amour.
Toutes les nuits
Je te cherche dans mon lit.
Toujour, toujour en amour
Et toi tu ne me vois même pas.

Ma tête tourne, tourne, tourne
Mon coeur bat très fort pour toi
Mes yeux ne font que te regarder
Et toi tu ne me vois même pas.

Ma tête tourne, tourne, tourne
Mon coeur bat très fort pour toi
Mes yeux ne font que te regarder
Et toi tu ne me vois même pas.

C’est quand même drole.
Tu en aimes un autre que moi.
C’est quand même drole,
il en aime un autre que toi,
et elle “a m’aime”.
et moi j’l’aime pas.

Ma téte tourne…etc

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *